CENTURIE ROMAINE


CENTURIE ROMAINE
CENTURIE ROMAINE

CENTURIE ROMAINE

La notion de centurie, dans le monde romain, présentait l’étonnante particularité de ne jamais correspondre au nombre cent; elle désignait un ordre de grandeur qui se situait le plus souvent entre soixante et quatre-vingts, parfois bien au-delà. On peut se demander ce qui expliquerait une telle imprécision.

Ce terme était employé dans trois contextes différents, et tout d’abord dans le domaine militaire. À l’armée, on désignait ainsi un groupe de soixante à quatre-vingts soldats placés sous les ordres d’un gradé appelé précisément «centurion», reconnaissable à son bâton de commandement, un cep de vigne; il s’agissait d’une unité à la fois disciplinaire, administrative et tactique. Deux centuries constituaient un manipule, et, à partir de l’époque de Marius, trois manipules firent une cohorte, dix cohortes représentant une légion. Sous le Haut-Empire, toute l’armée était organisée en centuries, même la marine et la cavalerie légionnaire, à l’exception des auxiliaires montés regroupés en turmes confiées à des décurions.

Les assemblées du peuple ou comices pouvaient être également organisées en centuries: dans ce cas elles représentaient le peuple en armes, alors que les comices tributes rassemblaient les citoyens. Le corps électoral comprenait dix-huit centuries de cavaliers-chevaliers, cent soixante-dix centuries de fantassins divisées en cinq classes censitaires, respectivement de quatre-vingts, vingt, vingt, vingt et trente centuries pour les première, deuxième, troisième, quatrième et cinquième classes, plus cinq centuries hors classes, soit au total cent quatre-vingt-treize centuries distinguées en fonction des revenus. Les comices centuriates, qui se rassemblaient au Champ de Mars, élisaient les magistrats supérieurs et votaient les lois qui avaient des implications militaires ou politiques; ils sont attestés jusqu’à l’époque de Nerva.

Le même mot était enfin employé par les arpenteurs appelés gromatici : une centurie agraire représentait deux cents jugères, soit environ cinquante hectares. Les traités de ces géomètres et la photographie aérienne ont montré que Rome s’était efforcée de délimiter une grande partie des terres bordant la Méditerranée. Le document le plus connu a été trouvé à Orange; ce cadastre fait connaître trois plans successifs dont le mieux conservé date de l’époque de Vespasien. Il montre que le territoire était divisé en lots d’un tiers de centurie chacun, appartenant soit à des indigènes, soit à des colons romains, soit à l’État.

L’emploi de ce mot prouve que les mentalités collectives, dans l’Antiquité, ne s’attachaient pas, comme les nôtres, à la précision mathématique. Ce sont elles qui expliquent le mystère que nous avons constaté: une centurie ne représentait jamais cent unités.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • centurie — [ sɑ̃tyri ] n. f. • 1284; lat. centuria « groupe de cent » ♦ Subdivision administrative, dans la Rome antique. Unité militaire de cent hommes d armes, dans l armée romaine. Les centuries d une cohorte. ● centurie nom féminin (latin centuria, de… …   Encyclopédie Universelle

  • Centurie — Une centurie désigne, dans la Rome antique, à la fois une division du corps civique pratiquée au moment du recensement, par le censeur, une unité militaire de l armée romaine et une parcelle de territoire romain (de 706 à 710 m de côté). L unité… …   Wikipédia en Français

  • CENTURIE — n. f. T. d’Histoire romaine Division politique ou militaire de cent hommes. Le peuple romain fut distribué par centuries. La première, la deuxième centurie. Les comices par centuries …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Armée romaine des origines à la fin de la République — Une reconstitution moderne d hoplites grecs en formation de phalange, proche de l armée étrusco romaine et de celle de la République primitive …   Wikipédia en Français

  • Cohorte Romaine — Pour les articles homonymes, voir cohorte. Une cohorte romaine était une unité tactique constituée en général d un seul type de soldat dans l armée romaine, et fut créée suite à la réforme marianique. Plus tard, avant même le principat, ce terme… …   Wikipédia en Français

  • Légion romaine — Reconstitution moderne de l équipement de légionnaires romains. Roman Army Tactics, Scarborough Castle, Royaume Uni, août 2007. On peut voir le javelot romain (pilum) et les plaques de protection de l époque impériale (lorica segmentata) …   Wikipédia en Français

  • Cohorte romaine — Pour les articles homonymes, voir cohorte. Une cohorte romaine était une unité tactique constituée en général d un seul type de soldat dans l armée romaine. Son apparition a lieu au deuxième siècle avant notre ère et fut souvent attribuée à la… …   Wikipédia en Français

  • Assemblée de la République romaine — Assemblées législatives de la République romaine Monarchie romaine 753 – 509 av. J. C. République romaine 509 – 27 av. J. C. Empire romain 27 av. J. C. – 476 Empire byzantin 395 – …   Wikipédia en Français

  • Assemblée législative de la République romaine — Assemblées législatives de la République romaine Monarchie romaine 753 – 509 av. J. C. République romaine 509 – 27 av. J. C. Empire romain 27 av. J. C. – 476 Empire byzantin 395 – …   Wikipédia en Français

  • Assemblées de la République romaine — Assemblées législatives de la République romaine Monarchie romaine 753 – 509 av. J. C. République romaine 509 – 27 av. J. C. Empire romain 27 av. J. C. – 476 Empire byzantin 395 – …   Wikipédia en Français